Portrait de Julie Beauchemin

Julie Beauchemin

Photographie numérique

Dans plusieurs de mes images, la Maison semble être le sujet central. Mais le réel protagoniste est celui qui y habite. Je vois ces images comme des portraits camouflés en paysages. Une représentation allégorique de la puissante et vertigineuse solitude de l'être humain.

J’ai toujours profondément ressenti la solitude inhérente à la vie. Je suis seule. Nous sommes seuls. Devant tout. Malgré la famille, les amis, les collègues. C'est une fatalité intrinsèque à la condition humaine qui semble à priori affligeante et oppressante, mais qui peut parfois être, par moments, sereine et fertile… Car cette solitude me semble ouvrir une petite faille, chaque fois que nous osons la regarder en face. Faille qui nous permet une forme d’improbable tête-à-tête avec la Vie, duquel on ne ressort pas moins vulnérable, mais chaque fois toujours un peu plus en paix.

Je travaille à partir de photographies que je prends de lieux et de maisons d’apparences ordinaires. Je cherche des paysages et des maisons desquelles émane une tension qui provient souvent du « dialogue » que j’entrevois entre leur enracinement terrestre et une forme de « vulnérabilité » dont ils me semblent marqués. Des interventions digitales m’aident ensuite à évoquer ce vaste espace, fait de « vide plein » intangible mais dense, entre l'humain et l’insondable. Le mouvement que je crée dans le paysage évoque l’inconstance de la Vie, ses cycles, ses lois. Les couleurs que j'appose aux maisons racontent les humains qui s’y abritent, leurs valeurs, leurs envies, leurs croyances et leurs peurs… et la petite lumière que j'allume chaque fois à l’une ou l’autre des fenêtres parle de leur âme.

C’est cette tension, ainsi que ce sentiment de paix profonde, découlant de l’état plutôt terrifiant qu’est la solitude, que je tente de dépeindre dans ses images.



¹Crédit photo: Julie Beauchemin

Voir son travail

Certaines de ses œuvres sont en vente dans la boutique en ligne du Vivoir